UNE LECTURE POUR L’ÉTÉ ?

L’approche des vacances est parfois l’occasion de conseils de lecture : quel livre emporter pour bronzer utile ? N’ayant pas d’idée très précise, l’actualité est tombée à point : le Pape François a publié ce mercredi 29 juin une lettre apostolique sur la liturgie1. L’ayant trouvée très belle, ce sera mon conseil pour l’été : rapide à lire, appelant d’autres lectures,2 tout à fait compatible avec un ouvrage spirituel, une lecture biblique suivie, un bon roman et quelques bandes dessinées… Je vous propose de vous en donner un bref aperçu.

Desiderio desideravi, « j’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâques avec vous » (Lc 22,15). François part de l’expérience pascale des disciples avec Jésus, et de son invitation à manger sa Pâque avec nous : « nous ne devrions pas nous permettre ne serait-ce qu’un seul instant de repos, sachant que tous n’ont pas encore reçu l’invitation à ce repas, ou que d’autre l’ont oubliée ou se sont perdus en chemin » (n°5). C’est en effet par excellence dans la liturgie eucharistique que se vit la rencontre avec le ressuscité : « Si nous étions arrivées d’une manière ou d’une autre à Jérusalem après la Pentecôte et que nous avions ressenti le désir non seulement d’avoir des informations sur Jésus de Nazareth, mais plutôt le désir de pouvoir encore le rencontrer, nous n’aurions eu d’autre possibilité que celle de rechercher ses disciples pour entendre ses paroles et voir ses gestes, plus vivants que jamais. Nous n’aurions pas d’autre possibilité de vraie rencontre avec Lui que celle de la communauté qui célèbre » (n°8).

Rencontrer le Christ dans la liturgie, voilà la proposition de François. Il lance ainsi un appel fort à la formation liturgique3 : mieux la comprendre pour mieux puiser à sa source, mais surtout se laisser toujours plus former par elle : « nous sommes formés, chacun selon sa vocation, à partir de la participation à la célébration liturgique. Même la connaissance qui vient des études […] doit servir à réaliser l’action formatrice de la Liturgie elle-même en chaque croyant dans le Christ » (n°40).

Cette formation passe par la redécouverte de la beauté de la liturgie, de la richesse de ses symboles qu’elle puise dans la création, de la place du corps et des gestes, de l’importance d’une action engageant toute l’assemblée : « Je pense à tous les gestes et à toutes les paroles qui appartiennent à l’assemblée : se rassembler, marcher en procession, s’asseoir, se tenir debout, s’agenouiller, chanter, se taire, acclamer, regarder, écouter. Ce sont autant de façons par lesquelles l’assemblée, comme un seul homme (Ne 8,1), participe à la célébration. […] Il s’agit d’une uniformité qui non seulement ne mortifie pas mais, au contraire, éduque le fidèle individuel à découvrir l’unicité authentique de sa personnalité non pas dans des attitudes individualistes mais dans la conscience d’être un seul corps » (n°51).

Bonne lecture et bon été !

 Père Arnaud de Lamberterie

 1 À retrouver sur : vatican.va/francesco/fr/apost_letters/20220629-lettera-ap-desiderio-desideravi.html

2 Occasion par exemple, de lire la Constitution sur la liturgie du Concile Vatican II vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19631204_sacrosanctum-concilium_fr.html

3 Pour compléter la formation, un petit devoir d’été en plus de cette lecture : se renseigner sur toutes les formations,  proposées  par le diocèse l’an prochain catholique78.fr/services/formation/les-formations/