LE CHEMIN DE LA GRATITUDE

C’est un émigré d’un pays de l’est qui vient demander l’asile politique en France. Le fonctionnaire de la préfecture lui demande : – Alors Monsieur, que pouvez-vous nous dire des droits de l’homme dans votre pays d’origine ? – Oh, on ne peut pas se plaindre, réponds l’homme. – Ah ? Bon. Et les conditions de travail ? – Bah, non, on ne peut pas se plaindre – Mais alors, parlez-nous de la répression politique ! – La répression politique ? Non, là non plus, on ne peut pas se plaindre – Mais, pourquoi avoir demandé l’asile politique ? – Et Bien, justement, c’est qu’en France on peut se plaindre !

Nous avons peut-être plus l’habitude de nous plaindre que de rendre grâce. Il y a sûrement des choses qui ne vont pas dans notre vie, mais pour autant il y a des choses qui vont bien. L’action de grâce est une attitude spirituelle à cultiver, sinon nous allons rendre nos cœurs amers et secs. Le saint Père en recevant en audience des religieuses les exhortait à ne pas laisser l’amertume entrer en elles. Le Pape a tenu à les mettre en garde contre « les maladies de la vie consacrée », et en particulier celle de « l’amertume », « liqueur du diable » qui nous cuisine de l’intérieur. « Quand on cultive le vinaigre au lieu du sucre, quelque chose ne fonctionne pas », a expliqué le pape François, en invitant les religieuses, quand elles voient une sœur dans cette situation, à l’aider à en sortir. Laissez seulement faire l’Esprit qui nous donne cette douceur qui est une douceur spirituelle.

Comme nous avons besoin de douceur dans notre cœur ! Pour cultiver cette douceur, prenons le chemin de la gratitude. Nous entendons dans le psaume de ce dimanche : « Allons jusqu’à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! » Nous qui sommes en route dans notre année jubilaire, prenons le temps de nous réjouir pour tout ce que le Seigneur nous a donné et de ce qu’il nous donne aujourd’hui.

L’action de grâce peut être spontanée, mais il est toujours bon de s’y exercer. Nous avons devant nous les quarante jours du Carême pour retrouver le chemin de l’action de grâce et de la gratitude. Le parcours qui vous a été proposé est l’occasion pour vous de faire entrer dans vos cœurs le miel de la gratitude, pour que cette douceur vous établisse dans la paix et que vous portiez la paix autour de vous. Il vous suffit de vous inscrire :

https://marly-catholique78.fr/2024/01/12/prendre-le-chemin-de-la-gratitude/

Prenez le chemin de la gratitude pour y trouver la joie de l’Evangile.

Père Gaël Bénéat+