Échos du Conseil Pastoral du 31 mai…

Compte rendu abrégé du Conseil Pastoral du 31 mai 2022

  1. Accueil du nouveau curé le père Gaël Bénéat

Le Conseil pastoral a accueilli notre futur curé, le père Gaël Bénéat, par un temps de prière et d’action de grâce dans l’église St-Thibaut.

  1. Présentation du Conseil pastoral

Chacun s’est présenté à tour de rôle, en précisant ce qui l’a marqué au cours de l’année écoulée : la formation sur le rôle du Conseil pastoral, les réactions suite au motu proprio, la réflexion après la publication du rapport de la CIASE et la soirée de réflexion et de prière à St-Thibaut avec Mgr Crepy, l’action missionnaire des Rameaux.

  1. Projet de foyer d’accueil

Le père Olivier explique ce qu’est un foyer d’accueil. Une réflexion est en cours pour qu’un couple devienne foyer d’accueil en logeant au presbytère de Port-Marly. Il recevrait une mission pastorale comportant plusieurs axes : accueil, participation à la vie du quartier, soutien apporté à la vie paroissiale, animation spirituelle et gestion des lieux. Les premiers contacts ont été établis avec le diocèse, la mairie et la chapellenie. Le Conseil exprime un avis favorable sur ce projet tant les besoins sont grands et particulièrement à Port-Marly. La réflexion se poursuivra pour définir la feuille de route et approfondir les conditions de faisabilité pour un accueil favorable tant de la part des paroissiens que des fidèles de la chapellenie.

  1. Mission paroissiale

Un retour très positif est fait de l’après-midi missionnaire du samedi des Rameaux aux Grandes Terres.

Le Congrès Mission qui se tiendra à Paris début octobre est présenté : https://www.congresmission.com. Le Conseil suggère de programmer de nouvelles actions missionnaires autour des grandes fêtes liturgiques : Toussaint, Noël, Rameaux, Pâques, etc…

  1. Place des jeunes filles dans la célébration (servantes de la liturgie)

Depuis plusieurs années le service de l’autel est assuré sur notre groupement tant par des garçons que par des filles, portant le même vêtement. En concertation avec l’EAP et le curé, le père Alain, ancien vicaire, a souhaité que les garçons et les filles puissent exercer des rôles différents et porter une tenue différente afin que la liturgie reflète la complémentarité homme-femme et favorise la construction de chacun dans son identité de garçon ou de fille. Par manque de communication et d’explication dont le curé assume sa part de responsabilité, certains paroissiens n’ont ni compris ni accepté ce changement. Le père Olivier reconnaît qu’il aurait été préférable qu’un tel sujet, devenu hélas polémique, puisse être réfléchi et discuté au sein du Conseil pastoral avant d’être mis en œuvre. Il préconise pour l’avenir de bien veiller à expliquer au préalable les changements liturgiques afin de permettre une meilleure réception par les paroissiens. Il importe avant tout d’accompagner spirituellement ces jeunes qui prennent à cœur leur participation à la messe pour que le service de la liturgie soit pour eux un lieu de croissance spirituelle et de mûrissement de leur vocation.