Mise à jour 17 juin 2017             



logo

« À QUATRE-VINGTS C’EST UN EXPLOIT ! »


Une ancienne traduction du psaume 90 écrivait :
« …Le nombre de nos années, soixante-dix, à quatre-vingts c’est un exploit » (90,10).
La première lecture de ce dimanche proclame :
« Souviens-toi de la longue marche que tu as faite pendant quarante années » (Dt 8,2).
J’en ai fait le double : quatre-vingts ans ! Pourquoi avoir vécu tant d’années ? « Le Seigneur voulait t’éprouver et savoir ce que tu as dans le cœur… Il t’a fait sentir la faim et t’a donné la manne pour que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain mais de tout ce qui vient de la bouche de Dieu ».
« MANNE » ? Quel drôle de mot pour un cadeau de 80 ans ! En hébreu ça veut dire « qu’est-ce que c’est » ? La ‘manne’ de ces 80 années c’est la nourriture qui m’a permis de traverser ce temps, longue traversée de Vie, mille vies que tissent les liens et les affections familiales et amicales, les responsabilités et les missions : celles et ceux, si nombreux, qui ont visité ma vie et dont j’ai visité la vie : ils ont pu éprouver ‘ce que j’avais dans le cœur’ et m’ont laissé discerner ce qu’ils avaient dans leur coeur !
En ces 2 x 40 ans de vie se faufile paisiblement une toute aussi longue amitié avec Jésus-Christ qui m’a donné cette ‘manne-qu’est-ce-que-c’est’. Une manne d’amour et de rencontres et de fêtes et de larmes et de rires et de prières et de découvertes et de chocolat et d’étonnements et de déceptions et de kilomètres et de tendresses et de messes et de voyages et de missions et de proches et d’étrangers et de petits et grands …
Manne de ma vie en ce jour de la Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Le voilà ce pain-de-chaque-jour qui est communion au Corps du Christ : puisqu’il y a un seul pain « la multitude que nous sommes est un seul corps » nous dit la seconde lecture. Je confirme ! En tant d’années par de telles rencontres en tant d’amour et de solidarités qui traversent les meilleurs et les plus douloureux moments de nos vies, la multitude que nous sommes est en effet un seul corps ! Les réjouissances de ce jour en sont le signe joyeux !
Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui nous parle de sa ‘chair’, c'est-à-dire, Dieu parmi nous, de Son infinie et si fragile présence humaine au cœur du monde. Il nous dit que cette ‘chair’ là, dans l’amour et l’intime de Sa Vie, c’est une ‘Vie-donnée’ : mes 80 ans sont-ils aussi vie-donnée ?
Il dit aussi que c’est un ‘Vrai Pain Vivant qui donne Vie Eternelle’…
« Vie Eternelle » ? Encore plus long que quatre-vingts ! Trop fort Christian ! Merci les amis !

Christian Dioré



logo

Bertrand d'Abzac sera ordonné prêtre le 25 juin prochain


> Voir son témoignage



Inscriptions KT 2017/2018


logo

>>> Inscriptions <<<




logo

Denier de l'Eglise


>> pour la vie matérielle de vos prêtres et de vos séminaristes,
>> pour l'entretien quotidien du presbytère, des salles de réunions, des églises,
>> pour pourvoir au fonctionnement de votre paroisse.



>>> pour faire un don en ligne




logo

Fermeture de l'église St-Vigor


En raison des travaux


logo

HORAIRES DU DIMANCHE du 1er Juillet (soir) jusqu'au 31 Août




Samedi soir
18h30 Messe dominicale Ste-Anne de l'Etang-la-Ville
Dimanche
9h45 Messe dominicale chapelle St-Louis du Le Port Marly
11h15 Messe dominicale St-Thibaut de Marly/Le Pecq
18h30 Messe dominicale St-Germain de St-Germain en Laye





logo

VOICI VENU LE TEMPS DE LA MISERICORDE


L’année jubilaire de la miséricorde s’achève. Les portes saintes se sont refermées. Mais pour ne pas fermer la porte à la miséricorde, notre pape François nous écrit :
« À l’heure où s’achève ce Jubilé, il est temps de regarder en avant et de comprendre comment continuer avec fidélité, joie et enthousiasme, à faire l’expérience de la richesse de la miséricorde divine. Nos communautés pourront rester vivantes et dynamiques dans la mission de nouvelle évangélisation dans la mesure où la « conversion pastorale » que nous sommes appelés à vivre sera imprégnée chaque jour de la force rénovatrice de la miséricorde. Ne mettons pas de limites à son action ; n’attristons pas l’Esprit qui indique toujours des chemins nouveaux pour annoncer à tous l’Évangile du salut…
Que l’expérience du Jubilé imprime en nous les paroles de l’Apôtre Pierre : « Autrefois vous n’aviez pas obtenu miséricorde, mais maintenant vous avez obtenu miséricorde » (1 P 2,10). Ne gardons pas jalousement seulement pour nous tout ce que nous avons reçu. Sachons le partager avec les frères souffrants pour qu’ils soient soutenus par la force de la miséricorde du Père. Que nos communautés s’ouvrent pour rejoindre ceux qui vivent sur leur territoire, pour qu’à travers le témoignage des croyants la caresse de Dieu parvienne à tous.
Voici venu le temps de la miséricorde. Chaque journée de notre route est marquée par la présence de Dieu qui guide nos pas avec la force de la grâce que l’Esprit répand dans le cœur pour le modeler et le rendre capable d’aimer.
Voici venu le temps de la miséricorde pour tous et pour chacun, pour que personne ne puisse penser être étranger à la proximité de Dieu et à la puissance de sa tendresse.
Voici venu le temps de la miséricorde pour que ceux qui sont faibles et sans défense, loin et seuls, puissent accueillir la présence de frères et sœurs qui les tireront du besoin.
Voici venu le temps de la miséricorde pour que les pauvres sentent se poser sur eux le regard respectueux mais attentif de ceux qui, ayant vaincu l’indifférence, découvrent l’essentiel de la vie.
Voici venu le temps de la miséricorde pour que tout pécheur ne se lasse jamais de demander pardon et sente la main du Père qui accueille toujours et serre contre lui. »

Pape François, Lettre apostolique Misericordia et misera, 20 novembre 2016.
> Texte complet